Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

Non, je ne suis pas un Pokémon que l'on collectionne dans l'espoir d'en avoir le plus possible. Oui, je suis un être humain qui a besoin qu'on lui parle, qui a besoin d'être écouté. Et vous non plus qui me lisez, je ne vous considère pas comme des Pokémons ! Bon d'accord, je sais ce que vous allez me répondre, les Pokémons ça date un peu. Mais c'est encore ce phénomène que j'ai le mieux compris. Souvenez-vous, le seul but des enfants, ce n'était pas de jouer avec ces cartes mais d'en avoir plus que le copain. Et j'ai l'impression que les réseaux sociaux, parfois, c'est un peu ça.


J'imagine aussi votre réaction : mais qui est-elle pour s'exprimer ainsi, elle qui n'a QUE 80 amis sur Facebook, seulement 80 abonnés sur Twitter et à peine 20 membres dans son cercle Google + ? Rassurez-vous, je vais y revenir plus tard. Pourquoi je pousse ce cri, comment j'en suis arrivée là ? Tout simplement de par mon expérience sur Viadéo. C'est le premier réseau auquel je me suis intéressée, c'est celui que j'ai le plus développé. J'y ai plus de 200 contacts aujourd'hui. Et si je m'y suis autant investie, c'est parce que Viadéo m'a ouvert la porte à de nombreuses opportunités professionnelles lorsque je me suis installée en indépendante.

 

Les réseaux : la nouvelle collection à la mode ?


Pokemon-ok-blog.jpgMais depuis quelque temps, je reçois des demandes de contact sans aucun message personnalisé. J'ai l'impression d'avoir à faire à des personnes qui cliquent dans le seul but d'augmenter leur carnet d'adresses. Comme s'il y avait une sorte de course à celui qui aurait le plus de cartes Pokémons... Alors je me suis amusée à un petit jeu : j'ai envoyé à toutes ces personnes un message en leur précisant que j'avais bien reçu leur demande mais que je souhaitais qu'elles m'apportent des précisions. Résultat : sur une vingtaine d'envois, seulement 3 réponses réellement personnalisées... Et j'ajoute que sur mon profil, j'ai écris que j'acceptais toute demande de contact avec plaisir mais qu'avec quelques mots, c'était tout de même plus sympa ! Ont-elles au moins pris le temps de me lire ?


C'est pourquoi lorsque je me suis lancée sur les autres réseaux, je n'ai pas voulu tomber dans le même écueil. Je ne veux pas collectionner les amis, abonnés et membres de cercle comme autant de cartes Pokémon. Pour citer une expression que j'ai entendue lors de la journée ORCO, je préfère avoir une petite communauté qui interagit beaucoup plutôt qu'une grande qui ne me connait pas et que je ne connais pas. Je ne veux pas rater le mot du jour de Muriel, la photo de Delphine ou la citation de Marco sur Facebook. Je ne veux pas manquer la BNFS d'Eric, les conseils gastronomiques de Fabien ou la dernière musique de Rolyams sur Twitter. Je veux pouvoir écrire quelques mots de remerciement lorsqu'on accepte mes invitations, faire un petit clin d'oeil à mes nouveaux abonnés. Et je pense sincèrement que je passerais à côté de tout ça si j'avais des milliers d'amis. Je veux dialoguer et échanger, prendre le temps de partager et c'est ainsi d'ailleurs que j'ai fait récemment une belle rencontre musicale qui fera l'objet d'un prochain article.


C'est dans cet esprit que je propose mes prestations en Community Management. Et je crois que c'est cette direction que doivent prendre les réseaux sociaux : la qualité et l'humain d'abord.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article