Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

Il était une fois une histoire de rencontre... Il y a quelque temps, je regardais sur Twitter qui étaient mes nouveaux abonnés. Lorsque je me suis arrêtée sur un nom "Rolyams", sa description m'a interpellée "Compositeur de musique que personne n'écoute et de clips que personne ne regarde". Depuis d'ailleurs il en a changé ! Mais j'ai voulu en savoir plus. D'abord, j'ai écouté les morceaux qu'ils mettaient en ligne, et là, je suis tombée sous le charme : de la musique électronique, j'adore ! Quand je vous dis que le hasard n'existe pas ! Ensuite j'ai lu ces messages, il avait l'air un peu perdu sur la planète Twitter, il donnait l'impression de se sentir seul alors j'ai eu envie de lui faire un signe et c'est ainsi que nos échanges ont commencé. A chaque fois qu'il postait une nouvelle musique, c'était un vrai régal pour mes oreilles. C'est pour cela que je lui ai tout naturellement proposé de faire un article sur lui.


- Bonjour Rolyams, vous croyez au hasard ? Pas moi ! Vous m’avez trouvée sur Twitter, je peux vous demander pourquoi vous avez choisi de me suivre ?

Bonjour, le hasard est bien souvent provoqué, consciemment ou inconsciemment. Je souhaitais pouvoir interagir rapidement avec le monde pour exprimer mes emotions, et, j'avais, comme tout le monde, entendu parler de twitter qui permettait de passer de l’information trés rapidement à beaucoup de personnes. Mes recherches ont été pour moi une évidence, trouver des personnes proches de moi (distance), étant entre deux eaux ( Montpellier et Lyon).

Vous êtes apparue dans mes recherches, J'ai aimé l'approche simple de votre description qui disait l'essentiel sans tout dévoiler (Le mot Free Lance m'a plu), ma  curiosité m'a dit de vous rajouter dans ce chat géant qu'est Twitter. Ce qui c'est passé après et bien ma foi oui cela est quand même peut être dû hasard. J'avoue également que vous m'avez poussé à la curiosité par "Cestaucarré". Sur le moment quesaco????? 

 

 
Ce titre "Quad Ratur" a une histoire : Rolyams m'a fait l'honneur de me l'envoyer en cours de réalisation pour me le faire écouter. J'ai donc eu la grande chance de découvrir ce morceau en avant-première et surtout de le voir évoluer vers sa version définitive : passionnant !

 

- En fait, je ne connais de vous que vos tweets et surtout votre musique… Qui êtes-vous Rolyams, d’où venez-vous, où allez-vous ?

Alors pourquoi Rolyams, et bien déjà je suis passionné depuis très jeune par la musique électronique (je devais avoir 7 ans), bien sur Jarre, Vangelis, la base à cet âge (on n'ecoutait pas de musique à la maison), plus tard d'autres.

Vers 8 ans à force de ne parler que de ça, j'ai eu mon premier petit orgue jouet, je passais des heures à essayer de reproduire ce que j'entendais, en grandissant, un clavier un peu plus gros (toujours un jouet bien sûr). Ensuite le coût d'un matériel plus élaboré n’étant pas à ma portée, j'ai espéré pouvoir un jour, réaliser ce rêve, Il m'a fallu attendre 21 ans pour pouvoir enfin le concrétiser. Je compose pour moi dans un premier temps,- Qu'est ce qui me ferait plaisir d'entendre ? J'ai commencé à mettre sur youtube des vidéos en essayant de raconter une histoire de mon ressenti d’émotions au moment de la création. Puis à force je me suis dit peut être que ce que je ressens, je peux le faire ressentir aux autres. Alors, j 'ai rendu certaines de mes vidéos publiques ce qui nous emmène ici ce jour  (Rolyams est en fait une contraction de la marque de mes claviers puisque c'est avec eux que je crée : Roland et Yamaha).

Quasiment personne autour de moi ne sait que je compose, et je n'avais jamais fais écouter non plus. Ayant des milliers d'idées à la seconde, la musique permet d’évacuer ce trop plein d’énergie. Une seule dimension manque de plus en plus à mes compositions, le chant. Je me suis mis récemment à écrire des paroles, mais quand je chante, les arbres perdent leurs feuilles, et mes chats me sautent dessus pour me mordre. Je ne sais comment trouver une voix, peut être dans 21 ans encore ! Où je vais, je ne sais pas on verra bien, en tous cas pour le moment si les personnes à travers ma musique pouvaient voyager, rire, pleurer, mais aussi s'amuser, et se dire tiens je ressens la même chose, j'aurais tout gagné...

 

Faire partager ce que je ressens au travers de ma musique...
 

- Quand j’écrivais au début de l’article que le hasard n’existe pas, c’est parce que je suis fan de musique électronique ! Mais, j’avoue, je n’y connais rien, je ne fais que l’écouter ! Pouvez-vous nous expliquer comment vous la concevez ?

Dans chaque titre, chaque idée il y a moi, je ne cherche pas à faire des tubes, juste à exprimer mes émotions, mon ultra sensibilité, mes espoirs, mes désillusions. La musique électronique : mon orchestre symphonique à moi. Je ne sais comment expliquer comment nait une mélodie, juste je pose les mains sur mon clavier et là je ferme les yeux, puis un son, un air surgit (Il faut que je note vite car elle disparait aussi vite qu'elle est venue !), dans ma tête tout se met en place, chaque instrument de mon orchestre doit jouer comme ceci ou cela, bien sûr les sons ne reflètent pas toujours l'exactitude  de ce que je voudrais, mais cela s'en approche.  Des images naissent également dans ma tête, des films quand je compose, le plus dur sans matériel est de réaliser un petit clip. Filmant énormément, du vol d'un oiseau à une fête de village, j'ai un stock de vidéos perso assez impressionnant. Je vais piocher ensuite dans ce que je trouve puis je monte mon histoire, je ne fais pas du tournage pro (si je pouvais)...

Ensuite, c'est un travail plus technique où il ne faut surtout pas oublier la base : l’émotion. En ce qui concerne la technique, comme un artisan j'utilise des outils, ici un clavier Roland qui pilote un logiciel qui me permet d'enregistrer mes notes. Orion synapse est en fait un Studio Virtuel (comme les grands !). Je façonne toutes mes briques, puis comme une maison je les assemble une à une  pour avoir le résultat que vous connaissez, Je ne fais pas de la technique studio à tous prix "une perfection absolue", une note un peu "canardeuse" peut aussi, faire ressentir une larme, un rire. Pour résumer, j'ai envie de dire que pour moi la musique, c'est un moyen de m'évader, de partir vers d'autres paysages et c'est cela que j'ai envie de transmettre à ceux qui m'écoutent...
      

 


Merci Rolyams de nous avoir fait partager votre passion. Quand j'y pense, je ne sais même pas votre vrai nom, juste où vous vivez à peu près et encore ! Vous entretenez le mystère et je suis certaine que cet article va attirer les curieux. Mais quand on y réfléchit, est-ce vraiment important de savoir tout ça ? Finalement, ce qui compte, c'est votre musique. Et en ne dévoilant pas tout sur vous, c'est elle que vous mettez à l'honneur. J'ai envie d'écrire aussi merci à Twitter de nous avoir fait nous rencontrer. C'est vraiment ça que j'aime sur les réseaux, les découvertes, les échanges et... la qualité des relations humaines ! Un vrai plaisir à écrire cet article : je l'ai commencé en écoutant "Behind the door" et je l'ai terminé avec "French Myami"... Je travaille toujours en musique et avoir du Rolyams dans le casque, ça me donne la pêche et ça me motive !


Pour visiter le site de Rolyams et apprécier son univers musical, c'est par ici : Rolyam's

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lesguillons 02/10/2014 13:51

Excellent papier Cécile :-)

clovis simard 28/04/2012 17:32

Blog(fermaton.over-blog.com), No-19. - THÉORÈME FRACTICE.
- Vous croyez au HASARD ?

C'est au carré Conception Rédaction 28/04/2012 20:41



Bonsoir, non effectivement, je ne crois pas au hasard ! Et si on s'est rencontré sur les réseaux Rolyams et moi, ça en est bien la preuve ! Au plaisir de vous lire.