Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

Avec un peu de musique, ça passe mieux !

 

"Spinner", c'est joli non ? On dirait un terme de jardinier, ça me fait penser à bîner ou bêcher... Mais on est loin de la véritable définition. J'ai cherché sur Google, on trouve tout et n'importe quoi, j'ai voulu connaitre la traduction : tourner, ça me faisait d'ailleurs penser à la chanson des Dead or Alive "You spin me round" ! Oui c'est ça, ce mot va me faire tourner en rond comme dans le clip ! J'ai entendu ce verbe "spinner" et ce terme "spinning" lors d'une conférence.

 

Sueurs froides...

 

C'était dans le cadre de Connec'Sud, le public qui y assistait était essentiellement composé d'entreprises qui viennent parce qu'elles veulent faire réaliser leur site web et ont besoin d'informations pour savoir quel chemin prendre, comment se positionner. Ces entreprises ont tout à découvrir. Par conséquent, j'étais plus observatrice qu'actrice, j'analysais l'approche du conférencier pour comprendre comment il allait sensibiliser ses interlocuteurs. Et au début, j'ai trouvé le sujet passionnant. Il leur expliquait l'importance du référencement naturel, du contenu rédactionnel, etc. Mais vers la fin de son intervention, j'ai commencé à avoir des sueurs froides...

 

"Générer du contenu" : rédiger, en français !

 

Il a parlé du "spinning" : technique permettant de générer du contenu rédactionnel de manière aléatoire. A peine rentrée chez moi, j'ai posé la question sur Facebook et je remercie Alex Rumeau et Jean-François Vial de m'avoir éclairée, je les cite : 

" Le but est de montrer aux moteurs de recherche un contenu à la sémantique très proche voire identique, donc ayant un poids équivalent, mais dont les mots ne sont pas les mêmes, donc évitant que le contenu soit considéré comme dupliqué.", "Dans la technique, l'objectif du spin consiste à pouvoir diffuser un communiqué de presse sur plusieurs sites en faisant croire à Google que le contenu est unique. Il faut donc pour cela jouer avec les synonymes, mais également varier les paragraphes entiers, ce que ne permet pas encore Effispin. Pour cela j'utilise "The Best Spinner" qui est payant. En résumé le spin ne s'adresse pas au lecteur mais est destiné à tromper Google. On est à la limite du Black Hat, puisqu'on ne respecte plus les guidelines de notre moteur préféré. Cette pratique est longue et fastidieuse, mais payante en terme de positionnement, même si la dernière mise à jour de Google Pingouin pénalise certains sites de CP".

 

Danger amalgame !

 

Je commençais à me sentir mieux. Mais je me suis souvenue que le conférencier avait à peine précisé ce détail qui a son importance. J'ai alors réalisé que les clients potentiels pouvaient penser que faire des textes, c'était aussi simple que d'appuyer sur un bouton. Avec le recul, c'est vrai que j'avais déjà entendu parler de cette méthode mais je n'en connaissais tout simplement pas le nom. Ce qui me donne des sueurs froides, c'est que le public risque de faire l'amalgame et ça j'aime pas du tout. Et là c'est notre client qui risque de tourner en rond ! Nous, rédacteurs web, devons à chaque instant faire comprendre l'importance de nos prestations et ce genre d'intervention peut être dangereuse. 

 

Alors à tous les clients qui me liront, sachez que l'on ne "génère pas du contenu" comme des robots mais on rédige et là est toute la différence ! Et en rédigeant, on apporte une dimension humaine à vos textes qu'aucun logiciel de "spinning" ne pourra jamais vous offrir !


 


Je tiens à remercier vivement pour leurs explications et le temps qu'ils m'ont consacré :

Alex.jpg
Alex Rumeau :
ancien SEO du Groupe Midi Libre, installé en free-lance depuis 18 mois. C'est lors de sa dernière année de présence à Midi Libre que le quotidien a obtenu l'OJD d'Or en tant que site de presse ayant eu la plus forte progression en pourçentage.


JF.jpgJean-François Vial :
dirigeant de Modulaweb. Fondée en 2009, cette société propose ses services dans tous les domaines du web : conseil, hébergement des solutions, développement, intégration, web-marketing... Jean-François m'a aussi expliqué qu'il existait des logiciels pour "générer du contenu" et que d'autres encore proposent des bibliothèques de contenus. Encore merci !


Commenter cet article