Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

kaliop.pngLe 27 février 2014 n’était pas une date comme les autres... Tout a commencé dès le matin avec le petit déjeuner organisé par Kaliop et dont le thème était «Les rouages du customer expérience management». J’y croisais déjà des visages que j’allais revoir plus tard dans la même journée... Le sujet me passionnait tout simplement car il place l’utilisateur au coeur de la démarche. Aujourd’hui les codes ont changé : le consommateur souhaite que ses désirs soient pris en compte et qu’on le reconnaisse dans son individualité. Chaque expérience qu’il va vivre doit être unique. Lorsqu’il effectue une recherche sur un site, on doit être capable de lui suggérer les réponses adéquates. Lorsqu’il réserve un produit sans le commander, on doit être capable de lui rappeler de valider sa commande peu de temps après. Lorsqu’il pose une question, on doit être capable de lui répondre de différentes façons.

 

C’est ainsi qu’il faut penser avant de mettre en place toute nouvelle stratégie de communication. Le client n’est plus le spectateur que l’on imaginait auparavant, il est devenu acteur à part entière dans le processus marketing. Et cet acteur, les agences, les prestataires dont je suis, se font désormais un devoir de l’écouter et de tenir compte de ses désiderata. Car c’est lui, le consom’acteur qui jouera ensuite le rôle de prescripteur de la marque. Cette philosophie, Sophie Imbach, responsable du pôle digital, et Gwennola Pierre, consultante UX, de chez Kaliop, nous l’ont bien expliquée, avec à l’appui 2 vidéos qui illustraient parfaitement bien leurs propos. Pour découvrir plus en détails leur présentation, cliquez ici.

 

frenchtech.jpgEn résumé, un bien agréable moment qui s’inscrivait parfaitement dans le cadre de cette journée, mais ça je ne le savais pas encore... Le soir même, direction la médiathèque Emile Zola pour l’annonce officielle de la candidature de Montpellier au label FrenchTech. Cette initiative, lancée par le ministère de l’économie numérique, se donne comme objectif principal de mettre en lumière les atouts de notre pays dans le secteur du numérique afin d’apporter une meilleure visibilité à l’international. Chaque ville qui le souhaite peut concourir pour l’obtention de ce label. Mais pour le décrocher, il faut montrer toute la dynamique dont on fait preuve : salons, rendez-vous, entreprises innovantes dans le numérique... Avec à la clé des aides financières pour soutenir le développement et les projets de ces entreprises. Et surtout, bénéficier de cette image pour accroitre son rayonnement à l’étranger. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette initiative, je vous invite à lire l’article de Cibleweb à ce sujet.

 

Montpellier : 1ère ville à annoncer sa candidature au label FrenchTech !

 

Bien entendu, Montpellier a été la première des villes à postuler. La candidature étant rendue officielle ce fameux 27 février 2014... Montpellier, près de 1100 entreprises et 7500 emplois dans le numérique. Parmi ces entreprises d’ailleurs, on retrouve bien évidemment Kaliop, le hasard n’existe pas. Durant cette soirée de présentation, on a pu vivre la formidable émulation qui règne ici dans notre ville : tous les acteurs étaient mobilisés, l’activité battait son plein sur les réseaux sociaux, tous les talents étaient présents : graphistes, photographes, community managers, et j’en oublie, tous réunis dans un même but : montrer la dynamique numérique de Montpellier, montrer que ce label répond plus que jamais à l’esprit qui nous anime. Montrer aussi toutes les idées qui ont vu le jour ici (et là, il me faudrait plus d’un article pour toutes les citer !). Et je me plais à croire que cette date n’a pas été choisie par hasard...

 

En effet, ce jeudi 27 février, les planètes étaient avec nous, phénomène exceptionnel, la lune était à son périgée, ce qui signifie qu’elle se trouvait à son point le plus proche de la terre. Ce qui signifie aussi que les forces cosmiques nous accompagnent : une nouvelle ère commence, favorable à la libre circulation de la conscience, un temps de lâcher prise où tout devient possible. En vérité je vous le dis, Montpellier décrochera le label FrenchTech, c’est écrit dans le ciel... 

 

Commenter cet article