Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mention spéciale pour la suivante...

"Faire un pataquès

Dans nos moments (rares !) de relâchement, nous avons déjà tous commis un pataquès. Un "pataquès", mais qu'est-ce ? Il s'agit tout simplement d'une mauvaise liaison entre deux mots. Le terme "pataquès" est issu par imitation des formules fautives "je ne sais pas-t-à qui est-ce" et "je ne sais pas-t-à-qu'est-ce". On trouve dans le Manuel des étrangers amateurs de langue française (1805), du grammairien François-Urbain Domergue, qui traite des genres et de la prononciation, une explication (non vérifiable mais tentante !) de cette expression attestée à la fin du XVIIIe siècle : "Un jeune homme était au spectacle dans un théâtre, à côté de deux dames richement parées mais dont la conversation montrait bien le peu d'éducation qu'elles avaient reçue. Tout à coup, le jeune homme trouve sous sa main un éventail. "Madame, dit-il à la première, cet éventail est-il à vous ? - Il n'est point-z-à moi. Est-il à vous ? reprend-il en le présentant à l'autre. Il n'est pas-t-à moi. -Il n'est point-z-à vous, il n'est pas-t-à vous, dit le jeune homme, ma foi, je ne sais pas-t-à qu'est-ce !". Aujourd'hui "faire un pataquès" a élargi son champ de signification et peut aussi désigner plus généralement une faute de langage ou une erreur grossière commise par une personne que l'on peut prendre alors entre "quatre-z-yeux" !

Extrait de "A la file indienne" - Gilles Guilleron - First Editions

 

Tag(s) : #Tous azimuts : articles divers et variés

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :