Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

Qui n'a jamais rêvé de décupler d'un coup de baguette magique le nombre de fans de sa page Facebook ? Qui n'a jamais lu un article au titre du style "le secret pour...", les doigts fébrilement posés sur le clavier, le regard plein d'espoir rivé à l'écran ? Oui, avouons-le, on l'a tous fait, moi la première. Mais franchement, vous croyez encore au Père Noël vous ? A la fin de la lecture de ces articles, vous ne vous sentez pas un peu frustrés ? Vous ne ressentez pas une impression de déjà-vu ? Prenez un peu de recul, juste 5 minutes. Ces articles ne nous apprennent rien que nous ne sachions déjà. Pire encore, ne nous donnent-ils pas des pistes qui vont à l'encontre de la philosophie du community management ? Alors, je ne vais pas reprendre toutes ces astuces une par une. Ce serait trop long, vous n'avez pas le temps, moi non plus. Juste quelques pépites...

 

Fans.jpg
 

Numéro 1 hors catégorie :
inviter ses propres amis à devenir fans de la page de son client.

Alors, dites-moi franchement, si vous gérez la page d'un commerçant en Corrèze, qu'est-ce que ça va vous rapporter que je sois fan ? Vous allez pouvoir dire à votre client qu'il a un fan de plus, youpi ! Vous croyez vraiment que je vais m'intéresser, commenter, relayer ? Et quand bien même, vous pensez que ça va lui apporter du business à votre client ?
 

Numéro 2 :
envoyer en masse un message formaté sur plusieurs groupes.

Là, ce sera pire, les administrateurs vous catalogueront spammeurs et vous serez virés illico presto. Ca me fait penser un peu aux tracts sur les pare-brise : personne ne les lit et si on vous prend sur le fait, vous vous faites jeter.
 

Numéro 3 : acheter des fans, y'en a qui ont essayé...

Avec les variantes "inscrivez-vous sur notre site, testez gratuitement etc", puis hop, il faut payer. Mais je ne m'étendrai pas sur le sujet, vous seriez prêts à vous faire acheter vous ?
 

Numéro 4 : le concours, ah le concours, LA solution miracle !

Qui n'a jamais eu envie de gagner un an de cassoulet en conserve ou encore plus fou une nuit d'hôtel à Berck-sur-mer, charmante station balnéaire du Nord ? Parce que, avouons-le, notre client a rarement le budget pour offrir un cadeau de rêve. Et même si on diffuse le concours avec une règle du genre "le 1000° fan gagne", "partagez et incitez vos contacts à devenir fans pour gagner", que va t'il se passer ? Il n'y aura qu'un gagnant et toute une flopée de déçus. Et tous ceux qui auront joué et perdu auront fait gonfler vos stats mais ensuite ? Seront-ils les ambassadeurs de votre client ? Vont-ils ramener du trafic sur son site ? Ou ne vont-ils pas tout simplement se désintéresser du sujet et à un moment ou à un autre "déliker" ?
 

A ce moment de votre lecture, vous devriez commencer à m'en vouloir... Et oui, je vous ai bien eus avec un titre accrocheur. Et bien, je l'ai fait exprès, juste pour vous prouver qu'il ne faut pas s'arrêter à ces premiers mots lors de vos lectures. Amusez-vous à faire une recherche avec ces mots-clés : "méthode", "augmenter", "fans", "Facebook" et vous allez découvrir toute une série d'articles. Ecrits par des personnes qui veulent juste générer du trafic sur leur site ou leur blog, pour flatter leur ego.

 

Baskets.png

La seule course que je pratique, c'est en baskets et sur le sable !


Non, il n'y a pas de méthode miracle. il y a seulement du temps et du travail. Construire une communauté demande de l'esprit d'analyse, un brin de psychologie et surtout, ça ne se fait pas en claquant dans les doigts. A force d'être obnubilé par la quantité, on en a oublié cette notion essentielle de communauté alors que c'est la base de tout. Rassembler des personnes qui ont un intérêt en commun. Car le fond du problème, encore une fois, c'est quoi ? Cette course effrénée, cette obsession du nombre nous éloignent de ce qui est fondamental. On veut se rassurer avec des chiffres alors qu'ils ne signifient pas grand chose. Qu'est-ce qui est préférable pour votre client ? Qu'il ait 1000 fans mais seulement une dizaine qualifiés ? Ou qu'il ait 300 fans mais presque tous intéressés et impliqués ?
 

Pour ne pas vous laisser sur votre faim, si cet article vous a plu, je vous invite à me laisser un petit commentaire et c'est avec plaisir que je partagerai avec vous mes méthodes pour construire une communauté de fans qualifiés !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Enzo 05/06/2016 15:09

Bonjour,

En ce qui me concerne, j'étais septique et pas très rassurée d'acheter ce genre de services sur internet. J'ai fais un peu le tour et c'est vrai que lorsque l'on veut acheter des followers, des commentaires ou des likes facebook ou meme instagram, il y a à boire et à manger.

Je suis artiste et j'essaye donc de promouvoir mes travaux le plus possible.

Personnellement, lorsque je crée de nouveaux des nouvelles pages facebook ou des comptes snapchat, ou meme une chaine Youtube pour mes videos, j’ai toujours eu beaucoup de mal à faire grimper les chiffres.

Pendant 2 mois, j'ai eu environ 250 likes et je désespérais un peu. Je me suis donc laisser tenter et j'ai acheté des followers snapchat ( ce aui est tres prometteur comme reseaux social ) dans un premier temps sur le site www.ezylikes.com c'est une amie qui m'a recommandé ce site.

J'ai été très vite servie, rien a dire sur le service.

Je me suis demandé si ça allait vraiment m'apporter quelque chose de plus. Bah en fait, j’ai remarqué que ces followers et ces fans sont une puissante preuve sociale.. j'ai acheté 1000 followers et j'ai eu 12000 un petit peu de temps avec et un tas de commentaires sur mes mes comptes en l'espace d'un mois à peu près.

Donc résultat , je trouve pas ça si vilain.
Voila pour mon expérience perso .
Bon courage à tous.

Julie 24/09/2013 13:57

Au début je ne m'étais pas laissé appaté par le titre, le miroir aux alouettes c'est pas trop mon truc...mais j'aime lire tes écrits alors j'ai plongé puis j'ai souri et me suis retrouvé plongé
dans mes souvenirs. Les ballades dans les forêts corréziennes à chercher des jolis cailloux ou des bons champignons puis Berck, ce nom dont nous avons beaucoup ri dans mon enfance et tellement
entendu car ma mère y passait tous ces étés petite. J'y suis allé quand j'avais 19 ans et j'ai bien aimé cet air de nostalgie, de longue plage alanguie... Merci Cécile.

C'est au carré Conception Rédaction 24/09/2013 17:53



De rien Julie, avec plaisir !



Sadok 15/09/2013 10:53

Bonjour,
Vous avez raison, votre article rejoint la loi de Pareto : 20% de des clients font 80% du chiffre d'affaire.
Donc la qualité avant la quantité ou vive la mondialisation ?
Bonne continuité !

Delphine Sauret 09/09/2013 22:26

Ha ! La course à la quantité... ne serait-ce pas un ultime produit de notre société de consommation ? En tout cas tu expliques très bien que le qualitatif n'a pas d'égal ! Alors oui, des fans, mais
des fans qualifiés et pas de miroirs aux alouettes qui se font plumer à la vitesse d'un "je n'aime plus" !
Merci pour ces billets qui remettent les pendules à l'heure !

Abdelhamid 09/09/2013 11:57

Cécile,

Voici le lien de l'interview de Guillaume SAGNES :

http://www.mixcloud.com/SOCIALIZ/interview-socializ-g-sagnes-sur-radio-campus/