Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

 

Je vais vous raconter une histoire, une longue mais très belle histoire. Elle a commencé avant l'été lorsque qu'une association de la région m'a contactée pour rechercher un slogan. Cette association s'appelle Languedoc Roussillon Livre et Lecture, elle agit pour promouvoir les libraires, les auteurs, les éditeurs de la région. Et le slogan à trouver était en relation avec une exposition qui était prévue à l'automne. Cette exposition présentait des photos de libraires et des textes d'auteurs à l'occasion des 30 ans du prix unique du livre. Depuis 30 ans, où que vous achetiez vos livres, le prix est le même partout, cette loi a pour objectif de défendre les libraires indépendants face aux grandes enseignes. J'ai commencé par présenter des premières pistes mais dans un premier temps, les termes "prix unique" devaient absolument apparaitre... Quelques exemples :
 

Mon libraire me fait découvrir de nouveaux univers à prix universels...

Les libraires s'accordent au pluriel, le prix du livre au singulier !
 

Ensuite, on a décidé de mettre en avant le libraire :
 

Mon libraire, libre comme l'air !

Aux grands mots, les grands libraires !
 

A ce moment-là, on a pensé qu'il fallait allier les 2 idées :
 

Prix unique : liberté de choisir mon libraire

La richesse des libraires, c'est leur différence, la richesse des livres, leur prix unique 

Mon libraire est là pour me guider, grâce au prix unique, pourquoi m'en priver ?
 

Je sentais qu'on approchait de la solution... Et finalement, le choix s'est porté sur ceci, cliquez pour découvrir l'exposition :

LR2L

Ce fut une aventure passionnante, pleine de rebondissements, riche en échange avec les acteurs de LR2L ! Je les remercie encore pour ce travail que nous avons fait ensemble, pas à pas pour un si beau résultat !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

corinne 16/12/2011 10:58

Tes idées sont très bien Cécile.
Personnellement, j'aime beaucoup "les libraires s'accordent au pluriel, le prix du livre au singulier".
Celui choisi est plus direct et explicite, sûrement plus ce qu'ils recherchaient.