Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

Je ne peux résister à l'envie de vous raconter la suite... Alors me voici de retour !

Tout à côté de l'atelier de mon père, vivaient M. et Mme Martin, j'aimais bien aller chez eux, ils avaient une tortue en liberté dans leur jardin et je m'amusais à la chercher. Un peu plus loin, il y avait un monsieur qu'on appelait "le père André", il n'était pas très grand, plutôt fluet et surtout d'un naturel très calme, il parlait doucement et prenait le temps de m'expliquer les secrets de son métier : la menuiserie. Je garde d'eux un souvenir ému car ils faisaient partie du paysage de mon enfance.

Ma mère s'étant rapidement impliquée dans l'entreprise de mon père, c'est "Mémée Pierrine" et "Pépé Pierre" qui s'occupaient beaucoup de moi lorsque j'étais petite. Ils m'ont gardée bébé et ont continué à m'accueillir lorsque j'ai grandi. Ils habitaient dans un logement des mines, Pépé Pierre ayant travaillé comme tourneur fraiseur aux Houillères. Mais dans les Cévennes, ces maisons ne ressemblaient pas à celles du Nord. Elles étaient séparées les unes des autres et comportaient 2 logements, 1 en rez-de-chaussée et 1 à l'étage. Mes grand-parents vivaient en bas et profitaient donc du jardin, je me souviens du figuier tout au fond où on allait cueillir les fruits mûrs et où on les croquait à peine ramassés. Je me souviens aussi des châtaignes que l'on faisait sauter dans une poêle à trous quand arrivait l'automne et que l'on dégustait en se brûlant les doigts !

Avec Mémée, on jouait aux petits chevaux et au loto, ensuite on allait voir Pépé jouer aux boules au bout de la rue, à l'ombre des platanes, entouré de ses collègues. En fin d'année, la Grand Combe s'animait pour la Sainte Barbe, entre autres patronne des mineurs. Il y avait des manèges partout, on se faisait prendre en photo avec le Père Noël et à chaque fois, mes parents cédaient à mes suppliques et m'offraient un poisson rouge qui ne passait pas les fêtes...

C'était une époque où chaque moment était vécu intensément, où chaque plaisir était simple mais tellement important aux yeux d'un enfant. C'était le temps de l'insouciance...

A très bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

corinne 16/07/2010 12:37


Ahhhh… souvenirs souvenirs…
Pauvre petit poisson rouge ! Tu devrais écrire tes mémoires Cécile.
On te lirait avec grand plaisir. C'est très agréable de te lire autrement.