Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cet article vous est proposé avec une musique d'ambiance, pour la découvrir, appuyez sur "play" un peu plus bas, écoutez bien les paroles, tout est dit...
 

cour-college-ok.pngBonjour à tous, ce que j'observe est de plus en plus instructif. Je commence à entrapercevoir où ça va me mener. Mais tant que rien n'est clairement défini, j'attends avant de vous en parler. Il y a quelque temps, une amie avait écrit un article dans lequel elle faisait une parabole avec la cour d'école. Je vais reprendre un peu son idée, j'espère qu'elle ne m'en tiendra pas rigueur. Je vais apporter une variante en parlant de cour de collège. Vous allez vite comprendre pourquoi...

 

Quand par hasard, vous avez l'occasion de voir tous les élèves réunis à la récré, vous avez d'abord une impression d'ensemble. Ca rit, ça court, ça vit ! Tous ces gamins ont l'air heureux. Et puis, il faut observer en détails. Ici à l'écart un petit groupe de filles qui parlent fringues et manucure avec LA star du collège que toutes les autres admirent. Un peu plus loin, quelques élèves jouent aux gros durs, c'est eux qui font la loi, les autres les écoutent, à qui vont-ils s'en prendre la prochaine fois ? Tout le monde se croise mais parfois, ceux qui étaient les meilleurs amis du monde l'an dernier, s'ignorent royalement. Dans un coin, un garçon tout seul, la tête baissée, trop bon élève, trop respectueux, il n'a pas le bon tee-shirt, il n'a pas la bonne casquette, il ne fait pas partie du "groupe". Et pendant ce temps-là, la plus grande partie des élèves court dans tous les sens, sans réfléchir, sans objectif, pour suivre le mouvement, faire comme les autres.

 

Une scène bien banale en fait. Ce sont de jeunes ados, ils ont entre 11 et 15 ans. Ils se cherchent, se construisent. Ils sont fragiles, influençables. Ils sont en quête de repères. Et les choix qu'ils vont faire maintenant seront déterminants pour leur avenir. Sauront-ils devenir eux mêmes ? Bref, vous avez compris où je veux en venir. Sur Facebook, nous sommes tous des collégiens. Nous manquons de maturité, nous construisons notre identité. Tout se joue maintenant. Nous n'en sommes qu'à l'âge "bête". Voilà où j'en suis de mes réflexions aujourd'hui. Et si j'en suis arrivée là, ce n'est pas seulement en observant. C'est aussi en échangeant.

 

Certains d'entre vous m'ont ouvert les yeux. Ils m'ont montré l'envers du décor. Certainement trop naïve, je n'avais rien vu... E-reputation, personal branding, il y en a qui maitrisent le sujet et savent donner une image parfaitement étudiée. Alors que sous le masque... Réseau "social" ? Réseau anti-social plutôt où des situations dégénèrent, où parfois c'est la guerre, où certains se regardent le nombril pour que d'autres les congratulent, où les déclarations choquantes se multiplient, où chacun s'exprime sans penser qu'il risque de blesser, où d'autres s'octroient le pouvoir de mettre à l'index. En conclusion, un grand défouloir où tout le monde se croit tout permis. On ne peut pas rester d'éternels adolescents toute sa vie, il serait peut être temps de grandir...

 

 

 

Tag(s) : #Expérimentation

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :