Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi 6 novembre 2020 - 18h50

Pour continuer dans le chapitre sur l’évolution des métiers, j’ai envie de vous raconter ce soir une petite anecdote. Il existe des tas de plateformes de rédaction, je les ai presque toutes testées. Et je suis toujours arrivée au même constat : c’est de l’exploitation !

Elles imposent le plus souvent des tarifs minables et, quand ce n’est pas le cas, elles vous enferment dans leur système sans possibilité d’en sortir.

La semaine dernière, vlà tipas que je suis contactée par une de ces plateformes ? « Seriez-vous ok pour rédiger 4 articles par mois pour 160 euros car la rédactrice qui s’en occupait n’est plus dispo ? » Cette bonne blague !

J’ai bien entendu répondu que je pratiquais des tarifs généralement plus élevés. Et ben, apparemment, ils doivent être au pied du mur car ils viennent d’accepter. Moralité : les tarifs, c’est à nous, professionnels de métier, de les imposer. Vous vous imaginez aller chez votre boulanger et lui dire : « moi, la baguette, je vous l’achète 50 centimes ». D’après vous, la baguette, vous vous la prendriez où ?

En fait, je crois que ces plateformes fonctionnent beaucoup grâce à des pseudo-rédacteurs qui se lancent sans vraiment connaitre le métier. Ils trouvent ça fun, ils confondent hobby et métier, ils croient qu’il suffit de savoir écrire, alors, ils sont prêts à accepter n’importe quel tarif. Et ils font du tort aux vrais professionnels. Bref, un métier, ça ne s’improvise pas…

Mais ce n’est pas terminé. En parallèle des plateformes, il y a les groupes d’offres de missions, généralement sur Facebook. Là, on gravit une marche dans le grand n’importe quoi. Parce que les gens commentent les publications et on découvre ainsi le niveau.

Ils s’expriment haut et fort, mettent leurs compétences en avant, bombent le torse, ouh les prétentieux ! Bon, c’est vrai qu’ils se positionnent sur un créneau précis : la rédaction web.

Mais ils me donnent l’impression de tous croire que ce métier est nouveau, comme s’il était apparu spontanément. Redescendez sur terre : le métier de rédacteur web est directement issu de celui de concepteur rédacteur publicitaire, revoyez vos cours d’histoire, vous n’avez pas les bases !

Et quand on ne sait pas d’où l’on vient, on ne peut pas savoir où l’on va…

Tag(s) : #Journal 2
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :