Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les lignes qui suivent sont extraites du futur livre que je suis en train d'écrire. Il traitera de métier mais pas que...

J'ai un peu laissé tomber l'écriture ces 15 derniers jours. Faut dire que les cours et leur préparation me prennent du temps. Mais ça, je vous en parlerai plus tard. Aujourd'hui, je voudrais faire un petit aparté. Et vous allez vite comprendre que ça a quand même un lien avec le métier. Ce mois-ci, c'est Octobre Rose. A Montpellier, la course en faveur de la recherche contre le cancer du sein, la Montpellier Reine, a du se réinventer pour faire face à la situation sanitaire. Il n'y aura pas, comme les années précédentes, des milliers de personnes à courir, marcher, déambuler en vélo ou en trottinette. Mais on peut toujours participer en allant acheter un tee-shirt et un dossard tous les samedis d'octobre.

C'est ce que l'on a fait en famille le week-end dernier. Et à chaque fois, je pense à une personne en particulier : Véro, mon amie du Cepreco. La plus créative du trio que nous formions avec Odile, la plus déconneuse aussi. Elle est morte des suites d'un cancer du sein le 1er avril 2004. Elle, c'était plus une conceptrice qu'une rédactrice : elle avait 100 idées à l'heure, trouver un concept, pour elle, c'était un jeu d'enfant. Ce jour-là, le métier a perdu un talent. Et moi, j'ai perdu une amie.

En 2013, à l'occasion de ma première mammographie, j'avais écrit un article pour sensibiliser au dépistage. Depuis, des mammos et des échos, j'en ai fait d'autres... Et c'est pas fini ! A 49 ans, ma bonne dame, faut vous surveiller... Jusqu'ici tout va bien. Je mesure pleinement la chance que j'ai. Dans un mois environ, j'accompagnerai une amie pour sa première mammographie. Quand elle m'a dit que ça y était, passée 40 ans, elle devait y aller et elle avait un peu peur, je lui ai répondu que, si elle voulait, je pouvais lui expliquer en détails comment ça allait se passer. Et si elle préférait ne pas être seule, j'allais me débrouiller pour être là.

Je dédie ces quelques lignes à Véro bien sûr. Mais aussi à Anne-Marie, Lucie, Géraldine et toutes les autres qui ont écrasé ce putain de crabe.

Tag(s) : #Tous azimuts : articles divers et variés

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :