Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les start-up sans jamais oser le demander - Interlude

J’aurais aussi pu intituler cet article «Prequel» pour la jouer façon Star Wars. Tout simplement parce que mon dernier papier a suscité quelques réactions : j’aurais du donner la définition d’une start-up avant de me lancer dans les chiffres, cela aurait permis de comprendre pourquoi on trouve si peu d’informations et surtout pourquoi elles ne sont pas vraiment fiables. Bon, ce premier article a aussi donné lieu à quelques commentaires piquants : je serais aigrie, de mauvaise foi, je manquerais d’honnêteté intellectuelle etc. Quand on manque d'arguments, c'est en général tout ce qu'on trouve à dire !

 

 

Ah j’allais oublier, j’ai été maladroite en faisant un lien avec les micro-entrepreneurs, désolée mais c’est un sujet qui m’a toujours passionnée et un régime que j'ai toujours défendu. Alors voici les chiffres que j’ai pu trouver sur la micro-entreprise, ils datent de fin 2015 : il y avait à cette époque 1 075 000 micro-entrepreneurs inscrits dont 600 000 avaient déclaré un chiffre d’affaires au 2ème trimestre 2015 soit 55,9%, le chiffre d’affaires trimestriel moyen était de 3319 euros sur la même période. Pour la même année, on compte plus de 223 000 créations de micro-entreprises avec un chiffre similaire pour 2016, merci Julie pour le lien ! Donc contrairement à certains commentaires, non, les micro-entrepreneurs ne sont pas qu'une poignée à vivre de leur activité et non, ils ne gagnent pas une misère. Fermons la parenthèse et revenons à nos moutons.

 

 

C’est quoi une start-up ?


 

Pour citer Jeff : "Une startup est une entreprise qui n'a pas encore de business model fixe et/ou pérenne, ce qui implique des levées de fonds et le besoin de forte croissance pour pouvoir explorer les différents business models possibles. On nomme aussi startup des départements R&D de plus grandes entreprises qui planchent sur la création d'un produit ou service et qui n'ont pas encore d'existence juridique propre, se trouvant, de fait, hors radar".

 

Sur 1001startup : "Dans "start-up" il y a l’idée de démarrage "start" et l’idée de croissance forte "up" et "Une startup est une entreprise, mais elle est plus qu’une simple entité. Une startup c’est un état d’esprit, une vision, portée par son fondateur et qui agit sur un marché en création ou instable. De ce fait, elle ne dispose pas d’un business model fixe et explore les possibilités".

 

J’ai trouvé ça aussi : "Une startup est une entreprise créée avec comme objectif le développement d'un service, d'une technologie, d'un produit ou encore d'un modèle économique, le plus souvent innovant, dans le but de générer une croissance rapide et profitable à court ou à moyen terme".
 


Bon apparemment, les idées se rejoignent, on tient une définition ! Une start-up pourrait donc se définir par un service ou un produit innovant, un business model non encore établi et un besoin de croissance forte pour explorer les différentes possibilités de business model.

 

 

Mais hélas, ce que j'ai aussi pu constater au fil des commentaires, c'est que ceux qui sont en dehors de l'univers des start-up sont quelque peu interrogatifs face au manque de données fiables, qui, comme nous venons de le voir, est du à la définition même de la start-up. Et c'est là que les clichés apparaissent...

 

 

Maintenant que nous avons défini une start-up, je prépare le deuxième volet de ma série sur les levées de fonds : pourquoi une levée de fonds ? Comment se passe une levée de fonds ? Qui sont les investisseurs ? Quels sont leurs critères de choix ? J’ai posté à ce sujet dans le groupe FrenchTech sur Facebook, j’espère avoir de nombreux retours, à suivre…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article