Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les start-up sans jamais oser le demander… 1 - les chiffres des start-up

Depuis le temps que j’écris des articles sur les start-up, on m’a souvent taxée de ne pas être objective, de ne voir que le côté obscur, en bref, de ne laisser parler que mon ressenti. Alors j’ai voulu prouver le contraire par le biais de cette série d’articles. J’ai entrepris de nombreuses recherches et je vous en livre les résultats. Constat de départ : ce n’est pas évident de trouver des informations, par exemple, aucune donnée chiffrée n’apparait sur le site de la FrenchTech pour ne citer que lui. C’est pourquoi vous allez retrouver souvent les mêmes sources. Première partie : les chiffres des start-up. Seconde partie : les start-up et les levées de fonds et troisième et dernière partie : les start-up demain…
 

 

Combien de start-up exactement ?

 

Et là déjà, je me suis dit que ça n’allait pas être facile. J’ai trouvé des chiffres mais qui datent de début 2016, rien de récent. De plus, ils ne re rejoignent pas tous. Sur 1001startup, on parle de 10 000 start-up depuis 5 ans, sur myfrenchstartup, le chiffre est assez approchant avec 11 453 start-up en France. Mais certains vont avancer qu’il y a plus de 100 000 sociétés pouvant être assimilées à des start-up et d’autres qu’il n’y en aurait que 5 000. En résumé, on ne peut pas trouver de chiffre fiable tout simplement car ce type d’entreprise n’est pas encore correctement catégorisé. A titre de comparaison, il s’est crée en France plus de 550 000 entreprises en 2016, vous pouvez retrouver ici le détail des statistiques Insee. Et notre pays compterait plus de 3,5 millions d’entreprises à son actif. Là, on commence à relativiser l’ampleur des start-up, peut-on parler de phénomène marginal ? Nous allons le voir plus loin.

 

Dans quels domaines ?

 

A cette question, on trouve plus facilement la réponse. myfrenchstartup classe les start-up selon leur code naf, ce qui nous donne entre autres 4206 start-up dans l’information et la communication, 2216 dans les activités scientifiques et techniques, 1327 en réparation d’automobiles et motocycles. On retrouve des chiffres similaires quant à ce classement par secteur d’activité. Rien d’étonnant me direz-vous : les start-up sont là pour innover et se catégorisent dans les secteurs qui leur correspondent.

 

Quelle est leur répartition géographique ?

 

C’est ici que nous allons voir si Montpellier est réellement une terre de start-up ! Toujours selon myfrenchstartup, l’Île de France arrive en première position avec plus de 5900 start-up, suivie par la région Rhône-Alpes avec 1236 start-up, en troisième la région PACA avec 683 start-up, le Nord-Pas-de-Calais décroche la quatrième place avec 490 start-up et… Le Languedoc-Roussillon arrive en cinquième position avec 423 start-up. Ces chiffres sont confortés par d’autres sources et semblent fiables. Alors, que pensez-vous de la cinquième place de notre belle région ?

 

 

 

Depuis combien de temps existent-elles ?

 

Si l’engouement pour les start-up date du début des années 2000, le terme existe depuis fort longtemps. Mais allons-nous trouver des start-up de plus de 10 ans d’âge ? Toujours grâce à myfrenchstartup, on constate que près de 33% des start-up ont entre 6 et 10 ans, plus de 25% ont entre 2 et 3 ans, 22% ont entre 4 et 5 ans et 13% ont plus de 10 ans. C’est dans les premières années que tout se joue surtout lorsqu’on sait que le taux d’échec des start-up s’élève à 90%… Mais il faut garder à l’esprit que le cycle de vie d’une start-up diffère de celui d’une entreprise classique : comme le montre ce fameux schéma, tout va beaucoup plus vite et en moins de 5 ans le plus souvent, si le succès est au rendez-vous, un grand nombre de start-up se fait racheter soit pour grandir et/ou se développer à l’international, soit parce que le ou les fondateur(s) veulent se lancer dans un nouveau projet. Une start-up n’a pas vocation à durer dans le temps.

 

Combien d’emplois ont-elles créés ?

 

J’ai lu récemment que grâce à la dynamique FrenchTech, des milliers d’emplois avaient été créés dans notre région. J’ai voulu en savoir plus… Voici ce que j’ai trouvé : « en moyenne, 13 emplois ont été créés dans chaque start-up en 2015 », ce qui représente 7,5% des créations d’emplois. D’autre part, on constate que près de 7000 start-up n’emploient que de 1 à 5 salariés… Mais à part ça, rien de concret, je n’ai pas réussi à trouver de chiffre précis. Alors, si on fait un rapide calcul, en partant sur une base de 10 000 start-up en France ayant créé 13 emplois en moyenne, on arrive à 130 000 création d’emplois en 2015. Bref, je ne veux pas prêcher pour ma paroisse (quoique…) et toujours dans le souci de remettre les choses en perspective, il y a plus de 1 000 000 de micro-entrepreneurs aujourd’hui en France, soit 10 fois plus environ que d’emplois créés dans les start-up, je dis ça, je dis rien hein !
 

 
Et voici cette première partie qui s'achève, j'attends vos réactions avec impatience : quelle image aviez-vous des start-up avant de découvrir ces chiffres ? Cet article vous a t-il apporté de nouvelles informations ? Et à bientôt pour la suite...

Commenter cet article