Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C'est au carré Conception Rédaction

Tout ce que j’ai vu...

J’ai vu l’horreur en direct. J’ai vu les infos se bousculer. J’ai vu mais je n’ai pas compris tout de suite. J’ai vu une vidéo que je n’aurais jamais du voir. J’ai vu un policier à terre. J’ai vu un homme qui pleurait parce qu’il n’avait pas pu les sauver. J’ai vu la terreur s’emparer de chacun. J’ai vu les actualités en boucle. J’ai vu le nom d’une femme sur qui on avait tiré dans le dos. J’ai vu des images de film de guerre. J’ai vu ces hommes prêts à combattre. J’ai vu les visages des gens d’un petit village. J’ai vu des parents inquiets. J’ai vu un quartier de Paris encerclé et désert. J’ai vu un magasin cerné. J’ai vu la photo d’un homme qui venait de tuer. J’ai vu la tension monter. J’ai vu les forces de l’ordre en plein travail. J’ai vu que c’était fini mais je ne m’en suis pas réjouie. J’ai vu des parents de victimes pleurer. J’ai vu des otages libres et terrifiés. J’ai vu un mouvement citoyen apparaitre. J’ai vu que ça allait bien au delà des mots. J’ai vu que tout le monde s’en emparait. J’ai vu que ça nous dépassait. J’ai vu que les gens avaient besoin d’être ensemble. J’ai vu des personnes critiquer. J’ai vu des titres de journaux qui m’ont choquée. J’ai vu les réseaux sociaux et l’habituelle bataille des ego. J’ai vu chacun y aller de sa petite théorie.

 

J’ai vu les gens prendre tous la même direction. J’ai vu la foule en arrivant. J’ai vu des amis et j’ai marché avec eux. J’ai vu des sourires sur les visages. J’ai vu des panneaux et des affiches. J’ai vu les gens calmes et sereins. J’ai vu la foule silencieuse qui applaudissait. J’ai vu ma ville comme je ne l’avais jamais vue. J’ai vu tellement de monde que je n’ai pas trouvé ceux que je cherchais. J’ai vu des femmes, des hommes, des enfants. J’ai vu des jeunes et des vieux. J’ai vu des familles avec des poussettes. J’ai vu des personnes en fauteuil ou en béquilles. J’ai vu des gens de toutes les couleurs. J’ai vu des juifs, des musulmans, des catholiques, des athées. J’ai vu des homos, des hétéros. J’ai vu Paris à la télé. J’ai vu les policiers et les CRS applaudis et ovationnés. J’ai vu et j’ai commencé à réaliser. J’ai vu quelque chose de plus fort que tous les mouvements spontanés auxquels j’ai participé. J’ai vu l’espoir dans les yeux. J’ai vu l’envie de relever la tête. J’ai vu un pays suivi par le monde entier. J’ai vu des gens dire qu’on était manipulé, naïf, qu’il n’y aurait pas d’après, que tout ça n’aurait servi à rien. J’ai vu des personnes qui écrivent déjà la suite, qui inventent, construisent et avancent, qui réagissent et agissent. J’ai vu Charlie, j’étais Charlie, nous étions tous Charlie. Demain, je serai toujours Charlie.

 

Photo Delphine Sauret
Reportage Fanny Lesguillons

Commenter cet article